Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
17 septembre 2012 1 17 /09 /septembre /2012 08:00

Cliquez ici pour aller sur le site du ministère des Affaires sociales et de la Santé

 

10 septembre 2012

 

Marisol Touraine, Ministre des Affaires sociales et de la Santé, a présidé ce jour la commission des comptes de la santé pour examiner les comptes 2011 de la santé.

 

 

La consommation de soins et de biens médicaux (CSBM)* a progressé de 2,7% en 2011. Toutefois, cette progression modérée s’est accompagnée d’une diminution de la part prise en charge par l’assurance maladie. Celle-ci est en effet passée de 75,7% à 75,5% de la CSBM entre 2010 et 2011. Cette diminution traduit les effets de la politique de déremboursements menée en 2011 par le précédent gouvernement. Dans le même temps, la part prise en charge par les organismes complémentaires est passée de 13,5% à 13,7% de la CSBM entre 2010 et 2011.

 

*La CSBM est l’un des agrégats des comptes de la santé. Elle comprend les soins hospitaliers, les soins de ville (soins réalisés par les médecins, dentistes, auxiliaires médicaux, laboratoires d’analyses, thermalisme), les transports de malades, les médicaments et les autres biens médicaux (optique, prothèses, petits matériels et pansements). Elle ne comprend pas les dépenses de soins de longue durée aux personnes âgées et aux personnes handicapées.

 

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 20:41

 

 

 

Octobre Rose 2012 AVIGNON

 

 

Partager cet article
Repost0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 19:18

 

5 OCTOBRE 2012

 

« TOUTES À VÉLO POUR NOS LOLOS ! »

 

 

Spéciale Toutes à vélo pour nos lolos.

Le départ se fera comme d'habitude devant la grille du Parc de la Tête d'Or, mais passera devant la mairie de Villeurbanne, illuminée en rose pour l'occasion,

et où une « buvette rose » attendra les participantes, avec du jus de pêche de vigne, ou pomme framboise.

 

 

Tous à vélo pour nos lolos 1 juin 2012

 

 

Tous à vélo pour nos lolos 1 juin 2012 2

 

 

 

Participation gratuite. Pour plus d’infos, merci de contacter le : 04 72 11 53 62

 

 

INFORMATIONS PRATIQUES

 


Partager cet article
Repost0
16 septembre 2012 7 16 /09 /septembre /2012 08:00

Publiée le 19 juin 2012

 

Marina Carrère d'Encausse vous présente deux ouvrages d'un même auteur, disparu :


David Servan-Schreiber.


Tout d'abord, un recueil de ses chroniques issues de son magazine

" Psychologies Magazine "

" Notre corps aime la vérité : chroniques 1999-2011 " (éditions Robert Laffont).

Et le second, " On peut se dire au revoir plusieurs fois " (éditions Pocket)...

Regardez l'avis de Marina Carrère d'Encausse...

La présentation du livre " Notre corps aime la vérité : chroniques 1999-2011 " par l'éditeur :

Peut-on soigner des traumatismes violents ?

Soulager sans médicament la douleur physique ou les dépressions ? Peut-on se libérer du stress ?

Aider son corps à mieux prévenir les maladies chroniques ?

Dans une cinquantaine d'articles, en s'appuyant sur l'expérience bouleversante de ses patients, confrontés à toutes sortes de maux physiques ou de douleurs morales, David Servan-Schreiber revient sur l'importance des relations humaines, de la communication émotionnelle, de la méditation, de la nutrition et du sport pour prévenir et guérir les cancers, les maladies cardio-vasculaires, le mal-être ou les dépressions.

Il nous explique aussi l'impact formidable de l'EMDR pour soigner les syndromes de stress post-traumatiques, les promesses de la thérapie par la lumière, le rôle indispensable des oméga-3, l'apport immense des médecines alternatives (acupuncture, homéopathie, phytothérapie...), la nécessité d'un travail sur le corps pour développer la cohérence cardiaque, préserver à la fois notre santé mentale et physique (yoga, méditation, taï-chi...). Des conseils faciles à suivre, sans effets secondaires, et aux résultats spectaculaires.


À travers ces pages se dessine la conviction fondamentale de David Servan-Schreiber : l'espoir se situe clairement dans la combinaison des thérapies conventionnelles et des thérapies complémentaires. Toutes les études le prouvent, dessinent une nouvelle médecine et une nouvelle psychologie positives, une théorie radicalement révolutionnaire des principes qui harmonisent les fonctions du corps. Une médecine qui est à portée de main de chacun d'entre nous...

La présentation du livre "On peut se dire au revoir plusieurs fois" par l'éditeur :

Le livre-testament de David Servan-Schreiber. « Tôt ou tard, il allait revenir. Je connaissais les pronostics de mon cancer. Je pouvais retarder l'échéance, gagner des années, presque l'oublier, mais cette fois c'était "the Big One", comme disent les Californiens qui redoutent un tremblement de terre dévastateur. Cette rechute m'a amené à me poser les questions les plus graves, peut-être les plus importantes de ma vie : si je suis rattrapé par la maladie alors que je pense, mange, bouge, respire et vis anticancer, alors que reste-t-il d'Anticancer ?

C'est pour répondre à cette question que j'écris aujourd'hui.

Ce livre est aussi l'occasion, pour moi, de dire au revoir à tous ceux qui ont apprécié mes livres précédents ou qui sont venus m'écouter. Quoiqu'il arrive, j'ai le ferme espoir que cet au revoir ne sera pas le dernier.

On peut se dire au revoir plusieurs fois. »

Vous pouvez commander "Notre corps aime la vérité : chroniques 1999-2011" et "On peut se dire au revoir plusieurs fois" sur le site de la librairie en ligne www.lagriffenoire.com

 

 

 Ecoutez la chronique de Marina Carrère d'Encausse

 

 

Partager cet article
Repost0
15 septembre 2012 6 15 /09 /septembre /2012 08:00

 

 

"La bonne santé n'est pas seulement l'absence de maladie ou d'infirmité mais un état de complet bien-être physique, mental et social ".

 


Le concept intégratif des Centres de Gestion du Stress, par son approche corporelle et mentale, répond étroitement  à cette définition de la santé de l'OMS. Il fait appel aux outils de la sophrologie, des techniques de communication, d'écoute et d'expression, pour une approche globale de la personne et de ses rapports à l'environnement.

 

 

 

 

Bienvenue sur le site du Réseau

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 21:51
Partager cet article
Repost0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 21:37

 

 

 

Chanteuse : Julia Samuels
Auteur : Jean-Luc Héris  

Arrangement musical : Frédéric Basille

 

 

Vous pouvez télécharger la chanson (format MP3)

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 15:00

TF1 NEWS

 

Mis en ligne le 12 septembre 2012 à 19h53,

 

 


Prothèses mammaires PIP : le scandale devient planétaire

 

 

Selon le dernier bilan arrêté fin juillet, quelque 3.000 femmes ont fait état de rupture de leur prothèses mammaires PIP au gel de silicone frauduleux en France et au total, un peu plus de 12.000 femmes ont bénéficié d'un retrait sur 30.000.

 


Un peu plus de 12.000 femmes ont bénéficié d'un retrait de prothèses mammaires PIP au gel de silicone frauduleux en France, selon le dernier bilan arrêté à la fin juillet par l'agence des produits de santé (ANSM) qui fait état de "ruptures" chez 3.013 d'entre elles. Selon les données transmises à l'agence sanitaire, 12.345 femmes se sont fait retirer leurs prothèses dont 8.460 à titre préventif, indique l'ANSM. Les prothèses ont toutefois été retrouvées intactes chez 6.639 femmes, soit 78% des femmes explantées à titre préventif, selon l'agence. Le nombre de femmes porteuses de prothèses mammaires en silicone PIP en France est estimé à environ 30.000.

 

Les retraits préventifs avaient débuté dès mars 2010 mais se sont accélérés depuis janvier dernier, à la suite de la décision du ministère de la Santé de proposer des explantations même sans signe clinique de détérioration de l'implant. 3.013 femmes ont eu une rupture de prothèse PIP ayant fait l'objet d'un signalement à l'agence du médicament de 2001 à fin juillet 2012, précise l'ANSM. Sur la même période, 2.892 réactions inflammatoires - dont six cas de nécrose - ont été notées chez 1.689 porteuses de prothèses PIP. L'agence a également enregistré un total de 55 cas d'adénocarcinomes mammaires (cancers) chez des femmes porteuses de PIP, soit deux cas de plus qu'à la fin mai. Toutefois, relève-t-elle, "les données disponibles aujourd'hui permettent de conclure à l'absence de sur-risques pour ce type de cancer chez les femmes porteuses d'implants en comparaison avec la population générale, ou de sur-risque spécifique aux PIP en comparaison aux autres implants".

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
14 septembre 2012 5 14 /09 /septembre /2012 08:00

 

 

Cette fiche présente des recommandations ou mesures préconisées pour réduire certaines expositions à des substances avérées ou suspectées cancérogènes, dans son environnement de vie.

Les objectifs de cette fiche sont de:

  • vous aider à mieux hiérarchiser les risques de cancer en lien avec des expositions environnementales
  • vous permettre d’identifier les recommandations et les informations disponibles en matière de prévention des risques de cancer en lien avec l’environnement.

Aussi, à travers ces informations, il vous sera possible de repérer les actions sur lesquelles il est possible d’agir au quotidien pour réduire vos risques de cancers.


Seuls sont présentés ici les facteurs pour lesquels il existe des recommandations, c’est-à-dire pour lesquels des actions concrètes ont été identifiées afin de s’en protéger, et ainsi réduire son risque de cancer.

 

SOMMAIRE

    CANCEROGENES AVERES


Tabac


Exposition aux rayons ultraviolets

 

    CANCEROGENES SUSPECTES


Polluants de l’air intérieur


Radiofréquences émises par les téléphones portables


Substances à effet perturbateur endocrinien


Polychlorobiphényls (PCB) et poisssons d'eau douce

 

 

 

 

Mise à jour le 31 août 2012

Partager cet article
Repost0
13 septembre 2012 4 13 /09 /septembre /2012 10:56

FRANCE 24 l'actualité internationale en direct

 

 

Dernière modification : 13/09/2012 

Dans un livre publié ce jeudi, le professeur Philippe Even, président de l'Institut Necker, et Bernard Debré, médecin et député UMP de Paris, révèlent qu’un médicament sur deux s’avère inefficace et que 5% d'entre eux peuvent être très dangereux.

 

"Il s'agit d'un livre d'information, pas d'opinion. Tout ce qui est dit est référencé et résulte de notre expérience à tous les deux, Bernard Debré et moi, et à l'analyse de milliers, de milliers et de milliers de publications", explique le professeur Even dans une vidéo diffusée sur le site du "Nouvel Observateur", au sujet du "Guide des 4 000 médicaments utiles, inutiles ou dangereux".


Le Professeur Even, ancien doyen de la Faculté de médecine de Paris, auteur d'un rapport au vitriol sur le Mediator en 2011, lance, avec le médecin et député Bernard Debré, une nouvelle charge contre l'industrie pharmaceutique, "la plus lucrative, la plus cynique, la moins éthique de toutes les industries".


Le livre qui paraît ce jeudi lève le voile sur l’absurdité du système de santé français. Les conclusions de l’étude scientifique révèlent qu’un médicament sur deux est inutile. Plus grave, les auteurs de l’ouvrage prétendent que 20 % d’entre eux sont mal tolérés, 5 % sont potentiellement très dangereux, mais, "incroyable paradoxe, 75 % sont remboursés".


Philippe Even et Bernard Debré recommandent au gouvernement de mettre en place un plan massif de déremboursement de ces médicaments. Une mesure qui permettrait, d'après leurs calculs, d'économiser 10 milliards d'euros.


Le Pr Even s'en prend tout particulièrement aux statines, les médicaments contre le cholestérol, ingérés par 3 à 5 millions de Français, qui coûtent "à la France 2 milliards d'euros par an" et qu'il juge "complètement inutiles". Selon le professeur, "il suffit de retirer du marché les médicaments dangereux, inutiles ou inefficaces "pour régler le problème du manque d'argent dans le domaine de la santé et du déficit de l'assurance maladie, "mais les retraits d'autorisation de mise sur le marché sont rares en
raison de la pression majeure qu'exerce l'industrie pharmaceutique sur les autorités de santé et sur les médecins", ajoute-t-il.


Les deux auteurs s'étaient vus confier par l'ancien président Nicolas Sarkozy une mission à la suite de l'affaire du Mediator et lui avaient remis en mars 2011 un rapport alarmant sur la réforme du système du médicament.


Les Français sont les 5e plus gros dépensiers en matière de médicaments, avec 47 boîtes consommées par personne en moyenne en 2011, pour un coût de 532 euros. "Que nous consommions trop de médicaments dans notre pays, c'est tout à fait évident", a réagi Roselyne Bachelot, ancienne ministre de la Santé ce jeudi sur Europe 1.


De son côté, l'industrie pharmaceutique (Leem) a dénoncé des "amalgames et approximations" dans cet "énième réquisitoire de Bernard Debré et Philippe Even".


FRANCE 24 avec dépêches

 

Partager cet article
Repost0

AGENDA DES CHEFS

 

 

Rechercher

RUBAN DE L'ESPOIR 2014

Archives

A LIRE

 

ClicRECONSTRUIRE SA VIE

        9782876715523-reconstruire-apres-cancer g        

 

PAGES FACEBOOK

logo-collectif-k.jpg

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum

SITES

 

logo collectif k

 

crbst RUBAN 20ESPOIR 20LOGO pour forum